Héron pèlerin


Parmi les animaux pèlerins on connaît le mouton à cinq pattes, le canard à qui on ne casse pas trois pattes, le faucon qui n'a que deux pattes, mais les vrais en auraient trois, et enfin le héron, aussi nommé héron à trois pattes, qui ne se rencontre guère que sur la via circularia signi tintinnabuli. Il ne faut pas confondre son chant « et rond (comme la VCST), héron petit patapon » avec le chant du cygne : ce dernier ne s'entend qu'une fois et c'est à ce signe qu'on le reconnaît le plus sûrement. On voit souvent des hérons à une patte et on ne sait pas vraiment s'ils se la sont fait voler par le héron pèlerin qui lui ne vole pas. La légende veut que le héron pèlerin monte au ciel à la Saint Glinglin quand les poules auront des dents.